Bloody Triumvirate


 
AccueilGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Hadash

Aller en bas 
AuteurMessage
Hadash



Messages : 1
Date d'inscription : 04/02/2008

Hadash Empty
MessageSujet: Hadash   Hadash Icon_minitimeLun 4 Fév - 12:36

Bonjour à tous,
recommandé par Khan il y a peu, je vous rejoin dans vos combats nocturnes.

Je me présente de façon Rp, parce que c'est tellement plus joli Smile :

----

Ils vivaient dans une maison qu’il avait lui-même construite avec soin. On s’y sentait bien. On pouvait profiter des doux parfums de fleurs les matins de printemps luxuriant, écouté le bruit de l’eau qui coule doucement près des petites mais néanmoins magnifiques fondations que le jeune Vampire avait bâtit. Le soleil perçait les arbres, laissant comme un faible souffle chaleureux réveiller la belle Dame ; elle se levait le cœur plein d’amour…


… Feylïn devint le plus heureux de sa race lorsqu’il apprit la naissance de son enfant. Lui et son épouse, Dame Shälya, avaient longtemps désirés une telle réjouissance et le bonheur de la famille était enfin acquis…

Mais ces quelques moments de joie furent de très courte durée…

Prenant un peu de repos, Shälya regarda son aimé qui levait doucement la tête. Un émissaire des contrées voisines se tenait devant lui. De nombreuses blessures de guerre pouvaient se lire sur son visage, altérant presque, l’élégance caractéristique des vampire de la haute société. Il paraissait essoufflé, signifiant qu’il venait probablement de parcourir une grande distance.

Ils comprirent rapidement qu’il était annociateur de malheur. Après quelques mots de politesse, Feylïn prit la lettre que le messager lui tendait, et la lut… Il retint un instant sont souffle, et tenta de cacher à sa femme la tristesse qui l’animait, mais le parchemin tomba de ses mains tremblantes…
C’est à cet instant que Shälya compris, que son amour devait partir…

L’émissaire expliqua que les combats contre les loups garou faisaient rage non loin vers l’est et que les forces commençaient à manquer.
Feylïn savait qu’il devait avant tout faire son devoir, en tant qu’ancien guerrier et protecteur, mais également en tant que le père qu’il était devenu tout récemment. Il observa sa bien-aimée désormais empli de détresse, elle tourna la tête pour ne pas affronté un regard qu’elle ne connaît pourtant que trop bien.
Le messager insista alors sur l’urgence de la situation, et sans un mot, le jeune guerrier partit chercher ses armes, chose qu’il croyait ne plus jamais avoir à faire. Enfilant sa veste, empoignant ses dagues et son Uzi, il chassa d’un coup les doutes qui auraient pu le faire changer d’avis. Il devait protéger sa famille.

Shälya était maintenant en pleure, et s’occupait du nouveau-né, qui n’avait pas encore eu le privilège d’avoir de nom. Les dernières paroles que son mari lui susurra à l’oreille avant le départ furent « Ne t’inquiète pas mon amour, je reviendrais d’ici peu, cet enfant nous l’avons eu tout deux, et nous l’élèverons de même. Comment puis-je aller en enfer ?... si je suis dans ton cœur… prend soin de toi et de notre enfant… je t’aime… »

Le sourire qu’il lui laissa réussit à la rassurer un moment, puis elle le regarda s’éloigner, rejoindre l’émissaire et s’en aller…

Plusieurs jours passèrent… Shälya sombra dans une tristesse absolue… elle avait toujours été auprès de Feylïn… elle pleura chaque jours, chaque nuits, le départ de son amour… elle ne pouvait s’y résoudre… si bien qu’elle oublia totalement la petite vampire pourtant souriante qui était à ses cotés…

Bientôt, dans un élan de désespoir, elle se suicida…

La maison qui était si belle devint le théâtre de ce spectacle macabre, où seul un nourrisson anonyme subsistait…

A peine deux jours plus tard, les Vampires à l’est succombèrent à l’invasion Lican, qui progressait très rapidement.

Alors que tout espoirs était perdus pour la petite vampirette, qui ne pouvait évidement pas encore se mouvoir et se nourrir toute seule, il arriva quelqu’un, qui ouvrit timidement la porte de la petite maison. Ce n’était autre qu’Anarion, le vieux cultiste errant, celui dont on dit qu’il n’est jamais là quand on en a besoin. Il portait une longue barbe, qu’il frottait sans modération, ce qui lui donnerait un air intelligent alors que tout le monde le dit fou, une robe à moitiés déchirée par on ne sait quoi, peut-être par un loup, un tigre ou tout simplement par la vieillesse ; les extrémités de ses doigts se terminaient par des ongles noirs de saleté, si bien qu’on croirait que la propreté lui est égale, ce qui est en fin de compte probablement le cas lorsque l’on observe ses pieds, coincés malheureusement dans d’étroites scandales, anciennes elles aussi…

Mais c’est lui qui sauva la jeune enfant, d’une mort certaine.

Après avoir constaté la mort de « la bougresse » comme il dirait, le vieux ronchon aperçut le petit être, encore enveloppé dans un voile, et qui ne donnait aucun signe de vie non plus. Il consulta tout de même son état et marmonna quelques mots dans sa barbe. Peu après, l’enfant souriait de nouveau. C’est seulement à cet instant qu’Anarion bien discret jusqu'à lors gromela avec difficulté : « Hada…hmmm… moui… Hadashade… cela t’ira très bien petite… moui… très bien… »
Sa voix chancelante prouvait qu’il y avait bien longtemps que la parole ne lui avait été utile.

Les bruits de craquement, de destruction et de carnage se rapprochaient de plus en plus et le vieillard en conclut qu’il valait mieux s’éclipser rapidement.

Et c’est depuis ce jour qu’Anarion éleva Hadashade, vivant reclus des leurs, ignorant tout du monde extérieur, que la guerre avait cessée, laissant place à une « trêve » incertaine…

Il lui inculqua les bonnes manières et le respect des autres, la manière de chasser le sang sur les animaux, ainsi que l’histoire de ses ancêtres.
Il lui raconta de quelle manière il avait rencontre la jeune Vampire lorsqu’elle fut en âge de comprendre. Et il le regretta… Hadashade, fougueuse et désireuse d’aventure, trouva son but.
Le vieillard lui avait apprit que sa mère était morte, mais pour son père… l’ignorance la plus totale. Alors elle se mit en tête de le chercher et de le trouver.

Bougonnant toujours, Anarion s’en voulu d’avoir été si bavard. Il lui enseigna tout de même l’art du combat. Ce ne fut pas bien difficile étant donnée avec quelle agilité elle se déplaçait, mais la Vampire se demandait comment un si vieux bonhomme sénile pouvait tant en savoir.

Un beau jour, elle se sentait enfin près pour le nouveau départ. Le cultiste, bien que quelque peu mélancolique ne pu refuser la décision d’Hadashade, qui de toute manière serait partit également si il avait refusé. Elle se prépara, décidant de voyager « léger », comme lui a suggéré Anarion…

Alors, il l’a regarda partir en terres inconnues, où de longues aventures l’attendrait, souhaitant de tout cœur, qu’un jour la belle Hadashade, qu’il a élevée avec tout l’amour qu’il pouvait lui donner, retrouverait son père. Même, si il sait que c’est peine perdue…

Aujourd’hui, Hadashade a arpenté de nombreuses villes, à la recherche de ses origines, en vain…
Elle se voit voler chaque jours pour survivre dans un monde qu’elle ne pensait pas si hostile, développant des talents de cambrioleuse. Son enfance est passée trop vite, ce qui la rend parfois naïve mais néanmoins prudente.
Elle se revoit avec ce vieux cultiste d’Anarion, passant ses journées à se moquer de lui, à écouter son enseignement bien que parfois un peu farfelu, et pense qu’elle aurait pu avoir une vie plus facile si elle avait choisit d’être Dame, et non combattante…


----

J'espère que ce récit vous a plu Smile Biiyoo
Revenir en haut Aller en bas
Dragonier

Dragonier

Messages : 28
Date d'inscription : 09/01/2008
Age : 50
Localisation : Québec.....Canada

Hadash Empty
MessageSujet: Re: Hadash   Hadash Icon_minitimeLun 4 Fév - 17:54

WOW......que du talent ici......a quand la suite....

bienvenue parmis nous .....

_________________
Hadash Sigdragonier3copie
Revenir en haut Aller en bas
 
Hadash
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Triumvirate :: Accueil :: Présentation-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser